La liste suivante répertorie les aliments qu’il convient de donner avec prudence aux enfants de moins de 12 mois et, pour certains, jusqu’à l’âge de trois ans:

  • Les aliments crus d’origine animale peuvent être contaminés par des bactéries et provoquer de graves maladies. Les aliments d’origine animale doivent être cuits à cœur à une température d’au moins 70 °C pendant au moins 2 minutes. Durant la première année, n’utilisez pas de lait cru, de viande crue ou insuffisamment cuite, de saucisse séchée (gendarmes, salami, par exemple), de jambon cru, de poisson cru ou fumé, ni d’aliments contenant de l’œuf cru (tiramisu, par exemple).
  • Les produits carnés transformés (saucisse, jambon, par exemple) ne sont pas recommandés en raison de leur forte teneur en matières grasses, en sel et en sel de salaison. Les morceaux de viande maigre de bœuf, de porc, d’agneau, de volaille ou autres, sans additifs, sont à privilégier.
  • Jusqu’à la troisième année de l’enfant, il convient d’éviter le gibier, le foie et certaines variétés de poisson telles que le marlin, le makaire, l’espadon et le requin, car leur teneur en métaux lourds et en dioxines peut être importante.
  • Les bouillies réalisées à partir de céréales crues fraîchement moulues ou de grains de céréales mis à tremper (bouillies de céréales fraîches) peuvent causer des maux de ventre, des diarrhées et des vomissements. En revanche, vous pouvez sans problème utiliser des flocons d’avoine, de la semoule et de la bouillie de céréales instantanée pour bébés (millet, blé, épeautre, avoine, par exemple).
  • Les premiers 12 mois, n’ajoutez ni sel, ni bouillon, ni épices, ni sucre, ni miel, ni édulcorants.
  • Jusqu’à l’âge d’un an, ne donnez pas de miel ni de sirop d’érable à l’enfant, car ils peuvent contenir certaines spores et bactéries.
  • En raison de leur forte teneur en protéines, le fromage, le séré, le fromage frais, le lait entier et le yaourt ne peuvent être donnés qu’à partir d’un an. Exception : une petite quantité de lait entier et de yaourt nature peut être mélangée à une bouillie de lait et de céréales.
  • Jusqu’à la troisième année de l’enfant, évitez les aliments avec lesquels il peut s’étouffer, par exemple les fruits à coque, le pain aux graines, les grains de raisin entiers, le poisson avec des arêtes, les bonbons. Vous pouvez en revanche lui donner des fruits à coque moulus.
  • Les aliments comme les galettes de riz, les flocons de riz et le riz au lait doivent être consommés avec parcimonie en raison de leur teneur en arsenic. Les collations exemptes de riz, comme les crackers au blé complet, les galettes de maïs ou les tranches de pain sont de bonnes alternatives aux galettes de riz. Les bouillies exemptes de riz peuvent aussi constituer un aliment de complément. Les alternatives au riz au lait et aux bouillies de riz sont notamment l’avoine, l’épeautre, la semoule et le millet.
  • Il n’est pas recommandé de donner des boissons au riz en raison du risque lié à la carence en nutriments essentiels et à cause de leur teneur en arsenic. Il est même recommandé d’y renoncer complètement.
  • Les enfants souffrant de cœliaquie ou d’allergie(s) alimentaire(s) (aux protéines de lait de vache par exemple) et les végétaliens ne devraient pas utiliser le riz et les produits à base de riz comme principaux aliments de substitution. Dans ces derniers cas, les parents doivent consulter une diététicienne ou un diététicien reconnu(e).